La prise en charge des patients diabétiques au cabinet dentaire

Timer 2 min

La prise en charge des patients diabétiques au cabinet dentaire

Selon l'OMS le diabète touche environ 347 millions de personnes dans le monde.
Le diabète est une maladie chronique qui se manifeste par une hyperglycémie chronique résultant d'une altération de la sécrétion d'insuline, d'une action anormale de l'insuline sur les tissues cibles ou d'une combinaison des deux.

Catégories

Classification du diabète

Diabète type 1 :
- DID diabète insulino-dépendant
- Débute généralement avant 30 ans
- Une absence de sécrétion d’insuline

Diabète type 2 :
- DNID diabète non insulino-dépendant
- Débute le plus souvent après 40 ans
- Les sujets sont souvent en surpoids
- Une résistance de cellules à l’insuline

Diagnostic

Un patient est considéré comme diabétique s'il a une glycémie à jeun supérieure à 1,26 g/L lors de deux prises de sang consécutives

Les manifestations clinique dans la cavité buccale

En plus de l'infection parodontale, un certain nombre d'autres complications orales ont été rapportées chez les patients atteints de diabète (Gibson et coll., 1990; Phillips, 2008; Valero et coll., 2007).

Les quatre principales complications orales

- Hyposialie / xérostomie
- Affection de la muqueuse buccale (candidose, lichen plan, leucoplasie
- Maladies parodontale (L'incidence des gingivites et des parodontites est élevée chez les patients atteints d'un diabète déséquilibré) (Grossi, 2001; Taylor et coll., 1998)
- Problèmes de cicatrisation

Les risques liés au diabète en dentisterie

- Risque infectieux : Les manifestations du diabète contribuent à l’infection et au retard de cicatrisation. L’hyperglycémie réduit la fonction phagocytaire des granulocytes et peut favoriser la croissance de certains micro-organismes, chez les patients diabétiques mal ou non contrôlé
- Risque hémorragique : identique à celui de la population générale
- Risque de malaise hypoglycémique
- Risque liées à la prescription médicamenteuse

Conduite à tenir face à un patient diabétique

Avant

- Motivation à l’hygiène bucco-dentaire
- Eliminer les foyers infectieux actifs par une antibiothérapie curative
- Une antibioprophylaxie 1h avant le soin
- S’assurer que les patients ont mangé avant le rendez-vous
- Réduire le stress chez ces patients

Pendant

- Faire l’anesthésie à distance des foyers infectieux s’ils existent
- Séances de soins de courte durée
- Les soins endodontiques sous digue

Après

- Poursuivre l’antibiotique (ATB) pendant la phase de cicatrisation muqueuse
- Prescrire des bains de bouche antiseptiques pendant une semaine
- Déposer les fils de sutures après 7 à 10 jours
- Contrôler la cicatrisation


Le rôle du chirurgien-dentiste est très important dans le suivi, et même le dépistage des patients diabétiques.

Une personne diabétique sur deux a une maladie parodontale et seulement 50% se rendent compte de l'importance du suivi dentaire, il faut donc expliquer aux patients la relation du diabète avec le parodonte et les motiver à l’hygiène orale.

Source 1, Le Courrier du Dentiste, Le patient diabétique en odontologie manifestations : cliniques et prise en charge